[J9] Hei ja tervetuloa Suomeen !

Autrement dit, bonjour et bienvenue en Finlande !

Marie et Patrick nous ont déjà dit quelques sur l’histoire de la Finlande durant notre 2ème journée en mer. Vous en souvenez-vous ? Ce qu’il fallait retenir, c’est que la Finlande, en tant que pays à part entière, a une histoire très récente. Dès la Moyen Âge, la Finlande a est colonisée par la Suède, puis par la Russie en 1809. La Finlande n’est devenue indépendante que le 6 décembre 1917 et la proclamation de la république finlandaise date du 17 juillet 1919.

Alors, d’après vous, quelle est la date de la fête nationale de la Finlande : le 6 décembre ou le 17 juillet ? Qu’est-ce-qui d’après vous pourrait compter le plus pour les finlandais : l’indépendance ou la proclamation de la république ? Si vous avez une idée, tentez votre chance en postant un commentaire à cette publication. Mais, attention, interdiction de tricher en vous aidant d’Internet ;)

Avant la descente du bateau pour partir à la découverte de la ville, Arthur, notre prof de géo, nous a appris qu’Helsinki est la deuxième capitale la plus septentrionale du monde. C’est-à-dire qu’il n’y a qu’une seule autre capitale qui se trouve plus au nord qu’Helsinki. Avez-vous une idée de laquelle il s’agit ? Un indice : l’éruption des volcans du pays dont il s’agit de la capitale perturbe parfois le trafic aérien européen… Eh oui, il s’agit de l'Islande, dont la capitale est Reykjavik. Mais revenons à la Finlande et surtout à Helsinki !

L’histoire d’Helsinki débute en plein milieu du 16ème siècle, en 1550, lorsque le roi suédois Gustave Vasa décide de fonder la ville afin de concurrencer celle de Reval, alors florissante grâce au commerce et à la ligue hanséatique. Réval ? Nous avons déjà vu ce nom là quelque part… Vous en souvenez-vous ? Oui, c’est ça ! Réval est l’ancien nom français de Tallinn, l’actuelle capitale de l’Estonie où nous étions il y a quelques jours. Helsinki a été fondée sous le nom suédois de Helsingfors, qui proviendrait lui-même de la contraction du nom d'une paroisse voisine "Helsinge" et de "fors", qui veut dire "rapides" (ceux d’une rivière) en suédois. Helsinki est située sur une presqu’île à l’entrée du golfe de Finlande et est entourée d’îles (on en compte près de 330 en tout). Helsinki est d’ailleurs située juste en face de Tallinn, qui est de l’autre côté du golfe de Finlande : les 2 villes se font encore et toujours face, comme si le match les opposant n’était pas encore terminé !

Les guerres entre les suédois et les russes au 18ème siècle ravagèrent Helsinki. La ville est d’ailleurs occupée par les Russes entre 1713 et 1721, puis de nouveau en 1742. Afin de mieux défendre Helsingfors, il est décidé de construire la forteresse maritime de Suomenlinna entre 1748 et 1798. L’architecture de la forteresse (qui a la forme d'une étoile) répond aux idées de Vauban, le célèbre ingénieur militaire français de Louis XIV. Mais la particularité est que la forteresse s’étend sur 8 îles différentes ! Suomenlinna a été une forteresse, mais aussi un camp de prisonnier durant la guerre civile finlandaise (1918). Aujourd’hui, elle abrite l’école navale finlandaise et est très largement ouverte au public. C’est d’ailleurs l’une des attractions préférées de la ville, avec plus de 70 000 visiteurs annuels ! Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de nous rendre à la forteresse et de la visiter, car elle n’est encore aujourd’hui accessible qu’en bateau ferry. Vous me direz, nous sommes venus en bateau visiter Helsinki, mais le notre est un peu trop gros pour s’amarrer aux quais de la forteresse. Nous avons malgré tout pu profiter de très beaux panoramas sur la forteresse en nous rendant en ville avec notre bus.

suomenlinna-334371_1920.jpg
La forteresse maritime de Suomenlinna

Après la vue de la forteresse de Suomenlinna, nous nous sommes rendus dans le centre-ville d’Helsinki. Le centre-ville d’Helsinki possède de nombreux bâtiments datant du début du 20ème siècle et reconnaissables à leur architecture de style romantique national (d’inspiration médiévale) ou bien de style art nouveau (marqué par la prévalence des lignes courbes). Nous avons pu observer toutes ces architectures lors de notre balade dans le centre-ville.

street-4897954_1920.jpg
Découverte des façades au gré de notre balade dans les rues d'Helsinki...

finland-2826391_1920.jpg
Façade de la gare ferroviaire d'Helsinki

Notre visite d’Helsinki s’est achevée au parc Sibelius, nommé ainsi en souvenir du compositeur finlandais de musique classique Jean Sibelius (né en 1865 et décédé en 1957). Dans le parc, un monument de 8,5 mètres de haut et composé de 600 tuyaux métalliques a été érigé en 1967 afin de rendre hommage au compositeur. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le monument ne représente pas des tuyaux d’orgue, mais une forêt de bouleaux, car Jean Sibelius avait une passion pour la nature où il puisait son inspiration.

sibelius-1709942_1920.jpg
Le monument en hommage au compositeur finlandais Jean Sibelius

Pour les finlandais, Sibelius est l’un des artistes qui symbolisent le mieux la naissance de leur identité nationale. Nous l’avons découvert ensemble, la Finlande n’a acquis son indépendance que récemment, en 1917. Les œuvres de Jean Sibelius, qui a donc été contemporain de l’indépendance de la Finlande, devinrent le symbole de la résistance vis-à-vis de l’occupant qu’il ait été suédois ou russe. Par exemple le poème symphonique "Finlandia", écrit par Sibelius en 1899, est aujourd’hui encore considéré comme l'hymne national non-officiel de la Finlande. Sibelius est l’auteur de 7 symphonies, d’un très beau concerto pour violon et de différentes autres œuvres, dont certaines sont plutôt connues même si on ne sait pas qu’elles ont été composées par lui. On peut citer la "Valse triste" par exemple, dont vous reconnaîtrez très certainement l’air si vous l’écoutez. Lors du trajet en bus nous ramenant au bateau, nous avons écouté certaines des œuvres de Sibelius, que vous pouvez vous aussi écouter ici.



Le poème symphonique "Finlandia" a été écrit par Sibelius en 1899



Reconnaîtrez-vous cet air ? Il s'agit de la "Valse triste" écrite par Sibelius

[AVERTISSEMENT] En raison de la situation sanitaire liée à la Covid-19, le séjour-croisière APF Évasion 2020 à destination des capitales de la mer Baltique et de Saint-Pétersbourg a été annulé. Ainsi, au lieu de vivre le séjour à bord et en mer, je vous propose de le vivre en ligne ici, au rythme des escales qui étaient initialement prévues. Ce cybercarnet/blog vous raconte les vacances intégralement imaginées d'un groupe composé de 8 vacanciers et de 8 accompagnateurs bénévoles à bord du navire "Sky Princess"... comme si vous y étiez ! Bonne lecture.

Commentaires

  • Je découvre Sibelius avec bonheur. Mille mercis

  • Avec plaisir moussaillon !

  • Pour répondre à la question sur la fête nationale, je dirais le 06 décembre, pour l'indépendance, mais aussi l'impact de la musique de Sibelius à ce propos ?
    Belle ville, qu'il serait agréable de parcourir, ville aux airs mystérieux, mais riches.
    Une redécouverte de Sibelius et de son oeuvre, notamment la valse triste . Merci Stéphane !

  • Gagné ! La fête nationale finlandaise a bien lieu le 6 décembre, jour de proclamation de l'indépendance ! Bravo Bernadette ;)

Les commentaires sont fermés.