[J4] Hallo und willkommen in Deutschland !

Autrement dit, bonjour et bienvenue en Allemagne !

Wir sind in Deutschland ! Et oui, nous sommes en Allemagne où nous nous sommes réveillés ce matin à 7h. L’Allemagne, et plus particulièrement le village de Warnemünde, est notre 2ème escale.

Warnemünde est un port de pêche et une station balnéaire, située à l’embouchure du fleuve de la Warnow. En allemand, "Münde" veut dire "bouches". Le village tire son nom de là : il est situé aux bouches du fleuve Warnow, ce qui a donné le nom de Warnemünde.

Warnemünde est une station balnéaire célèbre pour les berlinois, car ses plages font partie des plus larges d’Allemagne et car la ville n’est qu’à 240 kilomètres de Berlin (une ligne de chemin de fer reliant Berlin à Warnemünde a été ouverte dès la fin du 19ème siècle). C’est aussi un village connu pour sa criée, c’est-à-dire la vente de poisson frais en direct des bateaux revenant de la pêche. Il fait bon y passer quelques jours de vacances, car le village compte aussi de nombreux restaurants où l’on peut se régaler de poissons ("Fische" en allemand) et de fruits de mer ("Meeresfrüchte"). Avis aux amatrices et amateurs !

warnemunde-3398221_1920.jpg
Warnemünde est une station balnéaire célèbre pour les habitants de Berlin

Aujourd’hui, à Warnemünde, c’est le premier jour de fêtes maritimes "Hanse sail" qui ont lieu chaque année à la même période. Cette année, c’est du 5 au 8 août. Le Sky Princess a accosté à côté d’immenses voiliers, un peu comme si l’arrière-petit-fils se mettait à côté de son aïeul tout en bois ! L’image est belle et saisissante. Les géants des mers confrontent et comparent leurs muscles. N’en déplaise au Sky Princess et à son confort ultra-moderne, les superbes voiliers ont eu notre préférence. Nous avons notamment toutes et tous craqué pour le Крузенштерн (heureusement que Pénélope était avec nous pour nous dire que le nom de ce bateau se lit "Krusenstern" en russe et qu’il a été nommé ainsi en hommage à un explorateur et navigateur russe du 19ème siècle). Il s’agit d’un magnifique quatre-mâts construit en Allemagne en 1926 mais cédé à l’URSS en 1946 en réparation des dommages causés lors de la seconde guerre mondiale. Avec ses 50 mètres de haut, le Krusenstern est un peu plus petit que le Sky Princess (66 mètres de haut) mais est superbe. Il peut déployer 35 voiles, dont 18 carrées. La surface additionnée de ses voiles est de 3 400 m2, soit tout de même la moitié d’un terrain de football !

hamburg-2116153_1920.jpg
Le voilier russe Krusenstern à quai



Vidéo des fêtes maritimes "Hanse Sail" 2019

Après la visite de Warnemünde, direction la ville de Rostock située à environ 15 km plus au sud, le long de la Warnow. Au Moyen Âge, Rostock était un membre important de la Hanse. Marie, qui a justement préparé son mémoire de licence sur la Hanse ou la "ligue hanséatique" (on a d'la chance, hein ?) a pu nous en dire plus sur cette organisation commerciale très puissante à l’époque. Il s’agissait d’une association des villes marchandes de l'Europe du Nord autour de la mer du Nord et de la mer Baltique, particulièrement active du 12ème au 17ème siècle. Les associations de marchands exerçant une activité commune étaient fréquentes au Moyen Âge ; il y en avait à Paris, Londres, entre les villes du Nord de la France et des Pays-Bas. La ligue hanséatique avait bien évidement un pouvoir commercial (les marchands y appartenant jouissaient de privilèges, comme le monopole de certains commerces, celui du hareng par exemple, en échange du paiement d’un droit d’adhésion) mais aussi un fort pouvoir militaire. Sa puissance grandissante l’a amenée à signer des traités avec des pays, mais également des organisations importantes comme celle des chevaliers teutoniques (ordre militaire chrétien né au 12ème siècle lors de la 3ème croisade). La ligue s’est petit à petit transformée d’une association de marchands à une puissante association de villes de la côte baltique, dont Rostock faisait partie. Rostock était alors l’une des villes les plus riches de l’alliance et un chantier naval pour les bateaux de la ligue. La ligue hanséatique disposait également de comptoirs à l’étranger, comme en Belgique, au Royaume-Uni, en France et même en Italie ! Son pouvoir s’est peu à peu éteint au début du 17ème siècle.

L’architecture du centre-ville de Rostock a beaucoup plu à Patrick. Nous avons fait le tour de la ville et avons pu admirer avec lui ses remparts et aussi la porte de Kröpeliner, une tour du 14ème siècle qui était autrefois l’un des entrées de la ville. Les bâtiments historiques sont pour beaucoup construits en briques. Patrick nous a d’ailleurs précisé que ces constructions correspondent à un style d’architecture à part entière : le gothique de brique (ou en allemand "Backsteingotik") qui s’est répandu dès le 13ème siècle autour de la mer Baltique, notamment dans les villes allemandes. L’usage de la brique limite beaucoup les styles de décoration possible, ce qui a donné une identité bien particulière au gothique de ce type.

rostock-514920_1920.jpg
Dans le centre-ville de Rostock

Témoignage de la puissance et de la renommée de la ville à l’époque, l’université de Rostock est l’une des plus vieilles universités au monde ! Elle a été fondée en 1419 et est toujours en activité aujourd’hui.

rostock-3700582_1920.jpg
La façade de l'université de Rostock

Pour terminer la visite de la journée, nous avons visité 2 témoignages majestueux du gothique de brique. Tout d’abord, l’église Sainte-Marie de Rostock (construite entre les 13ème et 18ème siècles) où se trouve une horloge astronomique du 15ème siècle qui donne toujours l’heure, le signe du zodiaque, les positions du Soleil et de la Lune ainsi que la phase lunaire, la saison et le mois de l’année. La partie supérieure de l'horloge comporte un manège d'automates, qui se déclenche une fois par heure. En haut de l’horloge, des automates représentant les douze apôtres sortent chaque heure d'une petite porte située sur la droite, passent devant Jésus qui les bénit, et rentrent dans une porte située sur la gauche. Seul Judas n'est pas béni et la porte se referme même avant qu'il puisse y pénétrer, le condamnant à rester une heure entière à l'extérieur ! Puis, nous sommes allés voir la cathédrale de Bad Doberan située à 15 kilomètres à l’ouest de Rostock. Cette cathédrale faisait partie d’une abbatiale cistercienne. Elle constitue l'un des plus beaux exemples du gothique de brique en Allemagne du Nord.

marketplace-3697901_1920.jpg
La place du marché de Rostock avec l'église Sainte-Marie en arrière-plan

monastery-church-4407438_1920.jpg
L'un des plus beaux exemples du "gothique de brique" : la cathédrale de Bad Doberan

[AVERTISSEMENT] En raison de la situation sanitaire liée à la Covid-19, le séjour-croisière APF Évasion 2020 à destination des capitales de la mer Baltique et de Saint-Pétersbourg a été annulé. Ainsi, au lieu de vivre le séjour à bord et en mer, je vous propose de le vivre en ligne ici, au rythme des escales qui étaient initialement prévues. Ce cybercarnet/blog vous raconte les vacances intégralement imaginées d'un groupe composé de 8 vacanciers et de 8 accompagnateurs bénévoles à bord du navire "Sky Princess"... comme si vous y étiez ! Bonne lecture.

Commentaires

  • Aujourd’hui j’ai adoré picorer des poissons à la criée en vous attendant votre retour du festival!
    Vivement demain’ pour la suite

  • Puisque vous êtes à Rostick et comme en navigant on a du temps, je vous conseille la lecture du très beau roman d'Isabelle Autissier : "oublier klara"...Bonne suite de navigation !

  • Hello, tout ça c'est bien joli... Mais il n'y a même pas une petite anecdote sur la journée à nous raconter ? Pas de soucis atmosphériques ? Pas de panne de fauteuil ? C'est trop "lisse" tout ça :-)

  • Et ben « du coup » , on s'inquiète un peu .....
    Mais qu’ont-ils fait aux vacanciers ? Bien trop sage tout ce petit monde..... Il y a anguilles sous roches ....
    Mais, surtout un grand merci pour cette riche leçon d’histoire .

Les commentaires sont fermés.